IST (Infections Sexuellement Transmissibles)

Une IST ou  Infection Sexuellement Transmissible (qu’on appelait avant maladie Sexuellement Transmissible) est une maladie qui se transmet par des relations sexuelles avec une ou des personne(s) déjà contaminée(s), qu’il y ait ou non pénétration.

Les IST peuvent être dues à différents microbes : bactéries, virus, parasites, champignons.

Parmi les IST les plus connues, on peut citer : le VIH/Sida, les hépatites B et C, l’herpès, la blennorragie, les chlamydioses, les condylomes, la syphilis, les papillomavirus…

Certaines de ces infections ne sont pas uniquement transmissibles par les relations sexuelles ; c’est le cas du VIH/Sida et des hépatites qui peuvent se transmettre par le sang.

 

1/ Symptômes

Les symptômes des IST sont souvent très discrets voire inexistants.

Dans les semaines voire les mois suivant une relation sexuelle, il est important de consulter un médecin  lorsque certains signes apparaissent : écoulements, pertes vaginales importantes et/ou malodorantes, démangeaisons, sensations de brûlures en urinant, boutons, lésions ou ulcérations sur le sexe ou sur d’autres muqueuses (bouche, anus…), douleurs au bas ventre, saignements ou autres manifestations inhabituelles.

Ces signes peuvent parfois vous apparaître anodins mais il est essentiel de les prendre au sérieux car une IST non traitée peut avoir des conséquences graves (stérilité, cancers…).

Il faut savoir que la plupart des IST se traitent très bien en quelques jours voire quelques semaines lorsqu’elles sont dépistées à temps.

Avoir une IST augmente les risques de contamination par le VIH car les IST peuvent fragiliser les muqueuses et les rendre plus perméables au VIH. De plus, toute plaie au niveau des organes génitaux favorise la contamination avec le VIH/Sida.

 

2/ Dépistage :

Selon les IST, différents types d’examens peuvent permettre le diagnostic :

-          examen clinique des organes génitaux

-          prélèvement local ou cultures

-          prise de sang

Il est possible de se rendre dans des centres de diagnostic et de traitement des IST où les consultations sont gratuites (voir dans notre rubrique « Information » les adresses en Rhône-Alpes).

Il est également possible de consulter son médecin traitant et le gynécologue pour les femmes.

 

3/ Moyens de protection :

-          utilisation du préservatif masculin ou féminin lors des relations sexuelles,

-          information du partenaire en cas de contamination par une IST afin qu’il consulte et qu’il se protège.

 

Cliquer pour  en savoir plus sur les différentes IST :  tableau des principales IST