Alimentation & séropositivité

De bonnes habitudes alimentaires permettent d’optimiser les défenses immunitaires et l’état de santé. Pour lutter efficacement contre le VIH, il faut surveiller les apports en calories et en protéines et assurer les besoins en vitamines et oligo-éléments.

1. Les protéines

Les protéines sont indispensables à la fabrication et au renouvellement des cellules (muscles, sang…). On les trouve principalement dans les produits laitiers, les fromages, les viandes, les volailles, les poissons, les oufs, complétées par le soja, les légumes secs, les céréales, les noix, les amandes.

2. Les calories

Les sources d’énergie indispensables à la vitalité de l’organisme sont:
. les sucres, énergie directement disponible. On distingue les sucres simples à combustion rapide et les sucres complexes à combustion lente.
. les graisses, deux fois plus caloriques que les sucres. Elles servent de réserves énergétiques. Elles peuvent être soit contenues dans les aliments, soit ajoutées aux aliments.

3. Les vitamines & oligo-éléments

Un apport supplémentaire peut être nécessaire. Suivre les conseils de son médecin.

4. En pratique

Les déséquilibres alimentaires – trop ou trop peu – peuvent avoir un retentissement direct sur l’immunité.
. Prendre le temps de faire 3 vrais repas par jour. Privilégier leur cadre. Tout repas « sauté » doit impérativement être remplacé (restauration rapide, sandwich…).
. Toujours prévoir chez soi des réserves (surgelés, conserves…).
. Veiller à une bonne hygiène alimentaire : bien laver les fruits et les légumes. Respecter les dates limites de consommation et les températures de conservation.
. Cuisiner de préférence à l’huile.
. Boire suffisamment tout au long de la journée.
. Maintenir une activité physique pour préserver ses muscles. La stabilité du poids est le reflet direct d’une alimentation suffisante. Il faut le surveiller tous les mois.

A télécharger (format PDF, à lire avec Acrobat Reader)

> Nombre de portions pour une alimentation équilibrée (8 ko)