20 ans de Lutte… et après !

 

  •   1980

Découverte du premier rétrovirus humain aux USA, à partir de quelques cas.

  •  1981

Etats-Unis
- Décembre : 26 malades.
- Juin : le bulletin hebdomadaire du CDC d’Atlanta décrit 5 cas de pneumocystose pulmonaire grave à pneumocystis carinii, liée à un déficit immunitaire, chez des hommes jeunes, homosexuels, hospitalisés à Los Angeles

Paris
- 17 cas. Dès 1976, des cas similaires avaient été observés chez des personnes ayant séjourné en Afrique, et hospitalisés à Paris.

  •  1982

Etats-Unis
- Plus de 250 cas de Sida.
- Juin, création de l’association GMHC à New-York. Le GMHC servira de modèle aux associations créées les années suivantes.

France
- 48 cas de Sida recensés.
- Août, la maladie est désignée sous le nom de Sida.
- 1er séminaire autour du Sida, organisé à Paris par l’Association des Médecins Gais.

  •  1983

Monde
- 3 000 cas de Sida recensés.
- Mise au point du premier test de dépistage «ELISA».

France
- On parle de la maladie des «quatre H» comme : homosexuels, héroïnomanes, haïtiens, hémophiles ou de cancer gay.
- Mai, l’équipe du Pr. Luc Montagnier de l’Institut Pasteur de PARIS découvre le virus responsable de la maladie : LAV.
- Août, création de la première association française de lutte contre le Sida VLS (Vaincre le Sida) par Patrice Meyer, à Paris. Cette association a disparu il y a quelques années.

  •  1984

Etats-Unis
- Avril, découverte du virus HTLV3 par l’équipe du Pr Gallo. LAV et HTLV3 sont le même virus, définitivement appelé VIH ou HIV.

France
- Environ 300 cas de Sida.
- Juin, décès du philosophe Michel Foucault.
- Décembre, création de l’association AIDES à Paris, par le sociologue Daniel Defert.

  •  1985 : naissance de l’ALS

Monde
- 1ère conférence internationale sur le Sida, à Atlanta (Etats-Unis).
- 1ère déclaration universelle des droits des malades du Sida et des séropositifs (médecins du monde).
- Identification d’un nouveau virus VIH2.

France
- 573 cas de Sida recensés et environ 30 000 personnes seraient séropositives au virus du Sida.
- 1er août 1985 : test obligatoire pour tous les donneurs de sang.
- Octobre 1985 : seuls les produits sanguins préalablement chauffés seront remboursés par la Sécurité Sociale.
- Création du 1er réseau Ville-Hôpital à Paris.
- Novembre : création d’ ARCAT-SIDA à Paris.
- Line Renaud, présidente de l’Association des Artistes Contre le Sida (AACS) dont la mission est de récolter des fonds, organise la première émission TV réunissant de nombreux artistes.

L’ALS
- Il n’existe pas encore de structures extra-hospitalières destinées à aider les malades du Sida, et à organiser des actions de prévention sur la région lyonnaise. Sous l’impulsion du Docteur Geneviève RETORNAZ, dermatologue, l’ALS (Association Loi 1901) est créée à Lyon, mais ne dispose pas encore d’un local. Ce fut la troisième association en France et la première en province. ALS agit sur le terrain de la prévention du VIH et du soutien aux personnes touchées par le Sida.
Puis, quelques mois après, chaque vendredi après-midi, les responsables, bénévoles et personnes touchées par le VIH se réunissent à la Brasserie Concorde.
Chaque mardi soir, des volontaires tiennent une permanence téléphonique.
L’ALS dispense également les premières formations dans le domaine du Sida auprès des acteurs sociaux et médicaux.
Dès sa création en juillet 1985, l’ALS a eu une action importante dans le milieu carcéral. Cette action répondait à une nécessité nettement ressentie par les médecins opérant en prison.

  •  1986

France
- Plus de 1 200 cas de Sida.
- 2ème conférence internationale sur le Sida, organisée à Paris.
- Avril, les tests de dépistage sont remboursés par la Sécurité Sociale.
- Juin, le Sida devient une maladie à déclaration obligatoire (non nominative).
- Décembre, le Sida est une affection de longue durée.

L’ALS
- Jean-Michel Livrozet, actuel vice-président de l’ALS, élabore avec le Professeur Jean-Louis Touraine la représentation symbolique du virus en image de synthèse – l’oursin, qui est aujourd’hui utilisée dans le monde entier. Cette image, reprise ensuite par l’ensemble des médias, était d’abord prévue pour un film destiné au personnel soignant « Sida, l’épidémie ».
Ce document vidéo obtient un vif succès et des récompenses lors de festivals de films médicaux.

  •  1987

Etats-Unis
- 3ème conférence internationale sur le Sida, organisée à Washington.
- Mars, création d’ACT-UP à New-York.

France
- 3 037 cas de Sida recensés.
- Janvier, fin de l’interdiction de la publicité pour les préservatifs.
- Février, création de onze Centres d’Information et de Soins de l’Immunodéficience Humaine (CISIH).
- Mars, AZT : premier médicament antirétroviral anti-VIH à obtenir une Autorisation de Mise en vente sur le Marché français
- Avril, 1ère campagne nationale de prévention : «Le Sida ne passera pas par moi».
- Mai, seringues en vente libre dans les pharmacies.
- Septembre, 1ère consultation de dépistage anonyme et gratuite, par Médecins du Monde à Lyon.
- Octobre, début des présences en entreprise avec «3 jours pour la santé à la Poste».

L’ALS
- L’ALS s’installe 16, rue Pizay dans le premier arrondissement de Lyon et développe ses services de prévention et d’aide aux malades.

  •  1988

Monde
- 4ème conférence internationale sur le Sida, organisée à Stockholm (Suède).
- 1er décembre : 1ère journée mondiale de lutte contre le Sida à l’initiative de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

France
- Plus de 4 000 cas de Sida (au 30 juin).
- 20 Janvier, circulaire relative à la mise en place des CDAG (Centres de Dépistage Anonyme et Gratuit du Sida).
- Juillet, décès de la première infirmière contaminée accidentellement en France dans l’exercice de sa profession.
- Novembre, création de l’ANRS (Agence Nationale de Recherche sur le Sida).

L’ALS
- Le peintre M. Lavaud crée une affiche pour l’ALS.
- Juin, début des partenariats avec les grandes écoles et le gala de l’INSA.
- Programme avec la Ville de Villeurbanne «Croquez la pomme sans les pépins», en partenariat avec le planning familial et le centre de prévention.

  •  1989

Monde
- 5ème conférence internationale sur le Sida, organisée à Montréal (Canada) : pour la 1ère fois, participation de malades à un congrès médical.
- 2ème journée mondiale de lutte contre le Sida (les Jeunes).

France
- Plus de 8 000 cas de Sida.
- Février, création du CNS (Conseil National du Sida).
- Mai, création de l’AFLS, Agence Française de Lutte contre le Sida (dissoute en février 1994).
- Création des associations suivantes : Act Up Paris (juillet), Centre Régional d’Information et de Prévention contre le Sida Paris (CRIPS Paris) et du Patchwork des noms.
- Octobre, le Sida est admis parmi les causes d’accidents du travail pour professionnels de la santé.

L’ALS
- L’ALS tient à rester indépendante et se veut pluridisciplinaire. Ainsi, elle diversifie ses actions de prévention, notamment par la création d’un clip «Pour que l’amour dure toujours» (incitant à la prévention par l’utilisation du préservatif masculin), diffusé à la télévision et dans les salles de cinéma de la région en octobre. Pourtant, l’ALS n’est pas une association de médecins comme le veut une rumeur persistante à Lyon. En effet, elle est composée de bénévoles de tous horizons et c’est cette diversité qui fait sa richesse.
Chacun est accueilli de la même façon, quel qu’il soit. Bien qu’apolitique, l’ALS n’hésite pas à réagir lorsque le respect des personnes touchées par le Sida est atteint (Front National, Benetton).

  •  1990

Monde
- 1 million de malades du Sida.
- 6ème conférence internationale sur le Sida, organisée à San Francisco (Etats-Unis).
- 3ème journée mondiale de lutte contre le Sida (les Femmes).

France
- Juin, prise en charge à 100% des soins par la Sécurité Sociale quand les T4 < 350.
- Juin, création de l’association Dessine-moi un mouton, à Paris.
- Août, création de l’association Sol-En-Si à Paris (Solidarité Enfant Sida).
- Novembre, création de Sida Info Service numéro vert national, devenu actuellement
0 800 840 800.

L’ALS
- L’ALS détient ses premiers appartements relais sociaux.
- L’ALS boycotte la 6ème conférence internationale sur le Sida à San Francisco, car les personnes séropositives n’étaient pas autorisées à pénétrer sur le territoire.

  •  1991

Monde
- 7ème conférence internationale sur le Sida, organisée à Florence (Italie).
- 4ème journée mondiale de lutte contre le Sida (Unissons nos forces).
- Mai, naissance du Ruban rouge aux Etats- Unis (par un artiste peintre New-Yorkais) qui deviendra le symbole de la lutte contre le Sida.

France
- Plus de 20 000 malades du Sida recensés.
- L’Evénement du Jeudi relance l’affaire du sang contaminé.
- 16 décembre, un test est systématiquement proposé en France avant le mariage et pendant la grossesse.
- 31 décembre, loi d’indemnisation des transfusés et des hémophiles contaminés par le virus.
- Création de l’association Actions Traitements.

L’ALS
- Première conférence sur les Soins Palliatifs et Sida, à Lyon organisée par L’ALS et Accompagner.

  •  1992

Monde
- Juillet, l’OMS estime à 14 millions le nombre de personnes infectées par le VIH.
- 8ème conférence internationale sur le Sida, organisée à Amsterdam (Pays-Bas).
- 1er décembre : 5ème journée mondiale de lutte contre le Sida (les communautés s’engagent).
- Décembre, croissance inquiétante de la tuberculose dans le monde.

France
- Entre 22 000 et 24 000 malades.
- Juin, autorisation de mise sur le marché pour la DDI.
- Avril, création d’ASUD, premier groupe d’autosupport d’usagers de drogues en France.
- Création du collectif associatif TRT-5 (Traitement et Recherche Thérapeutique).
- Création de l’association Le Kiosque Infos Sida Toxicomanie dit «Le Kiosque» et ouverture de la 1ère boutique et librairie de prévention, 6 rue Dante Paris 5ème.
- Création de l’association Solidarité Sida. Antoine de Caunes en devient le Président d’honneur en 1993.

L’ALS
- 1ère soirée «Objectif bien-être» en direction des séropositifs de la région et de leur entourage, sur le thème : Nutrition et Immunité.
- L’ALS «investit» les entreprises.
- 15 et 16 avril : 2ème conférence sur les soins palliatifs et Sida à Lyon, organisée par l’ALS.
- L’ALS, partenaire de «Faites l’humour avec nous».

  •  1993

Monde
- 9ème conférence internationale sur le Sida, organisée à Berlin (Allemagne).
- 6ème journée mondiale de lutte contre le Sida (Agissons maintenant).

France
- 30 000 malades du Sida.
- Janvier, nouvelle définition du Sida en France. 2 maladies sont ajoutées : la tuberculose et le cancer invasif du col de l’utérus.
- Mars, tous les séropostifs sont pris en charge à 100% par la Sécurité Sociale.
- Durant l’été, opération préservatif à 1 Franc.
- Octobre, à Lyon, 1ère conférence sur la prise en charge extrahospitalière, organisée par ENTR’AIDS.
- Novembre, premier centre de Méthadone à Paris, ouvert par Médecins du Monde.
- Eté, opération du préservatif à 1 Franc.
- Ouverture de la ligne téléphonique d’écoute et d’information «Sida Info Droit :
0 810 63 66 36» (actuellement).

L’ALS
- Début du partenariat avec le Petit Paumé.
- L’ALS ouvre une antenne à Villefranche sur Saône.

  •  1994

Monde
- 1 million de cas de Sida recensé depuis le début de l’épidémie.
- 10ème conférence internationale sur le Sida, organisée à Yokohama (Japon).
- 7ème journée mondiale de lutte contre le Sida (Famille et Sida ).
- Février, résultats de l’essai ACTG 076, franco-américain, concernant la femme enceinte : utilisation de l’AZT en traitement pour réduire le risque de transmission du virus de la mère au foetus.

France
- Création de l’association Ensemble Contre le Sida, actuellement Sidaction.
- 7 avril, premier Sidaction.
- 1ère émission de télévision pour le Sidaction sur les 7 chaînes hertziennes, avec 270 millions de francs de dons récoltés.

L’ALS
- L’ALS renforce les services existants et s’étoffe de nouveaux services comme l’atelier de création.

  •  1995 : l’ALS a 10 ans

Monde
- 8ème journée mondiale de lutte contre le Sida (Droits et devoirs : partageons).
- La séropositivité : premier facteur de risque de tuberculose dans le monde.
- Arrivée des bithérapies.

France
- 1 toxicomane sur 3 est séropositif.
- A Paris : chaque jour 4 nouveaux cas et 3 décès.
- Depuis le début de l’épidémie, au 31 décembre, ont été enregistrés :
39 130 adultes et 625 enfants en phase Sida (61,4% sont décédés) mais le nombre de cas de Sida est estimé entre 45 500 et 50 000, dont 29 000 à
32 000 sont décédés. Le nombre de nouveaux cas du Sida diagnostiqués est estimé à 6 000. Ce chiffre se situe entre 6 000 et 6 500 depuis 1993. L’épidémie se situe dans une phase en plateau.

Au CISIH de Lyon, au 30 juin,
1 217 sidéens (88,4 % d’hommes)
796 malades sont décédés.
3 697 séropositifs (82% d’hommes).

- 6 mai, Charte du malade hospitalisé.
- 0uverture de la Maison de Gardane, spécialisée dans l’hébergement en fin de vie des sidéens.
- Création de l’association Elus Locaux Contre le Sida (ELCS).

L’ALS
- 10 ans d’existence. Les locaux de l’ALS s’agrandissent afin de proposer un meilleur accueil et faciliter l’organisation du travail. L’ALS compte alors 400 membres et 140 bénévoles.
- Création le 1er mars du service Soutien à la Vie Quotidienne (SVQ).
- Cette même année, l’ALS renouvelle son partenariat avec le Petit Paumé et participe à de nombreux projets tels que Ciné Santé 95 avec l’ADES ou Sidapostrophe à Sup de Co Lyon.
- L’ALS obtient l’agrément Sécurité Sociale Tiers-payant pour la délivrance des compléments nutritionnels aux malades.
- L’ALS a développé son service de prévention auprès des migrants d’origine maghrébine.
- 4 ans d’expérience d’appartements relais sociaux.
- L’ALS intensifie ses actions en entreprises, en partenariat avec les médecins et infirmières du travail : «Chaque adulte a un rôle à jouer» (Cegelec, Chèques postaux, France Telecom, Cité administrative d’état, Police municipale, La Poste, Quick, Renault VI, Rhône Poulenc…).
- L’ALS par les étudiants : «Le Sida, parlons-en vraiment».
- Stand au congrès de la Société suisse de médecine palliative à Lugano (Suisse).

  •  1996

Monde
- Nouveaux cas d’infection au VIH : 2,7 millions d’adultes, 400 000 enfants (estimation OMS)
Personnes vivant avec le VIH : 21,8 millions d’adultes dont 12,6 millions d’hommes et 9,2 millions de femmes, 830 000 enfants.
- Création de Onusida (Unaids), programme commun de l’Unicef, de l’Unesco, de l’OMS.
- 11ème conférence internationale sur le Sida, organisée à Vancouver (Canada).
- 9ème journée mondiale de lutte contre le Sida (Unis dans l’Espoir).

France
- au 31 mars:
40 425 adultes et 633 enfants (62,2 % de décès)
Nombre total de cas de Sida depuis le début de l’épidémie estimé entre 47 000 et 51 500 et le nombre total de décès entre 30 400 et 33 000.

Le nombre de personnes vivantes, atteintes de Sida, serait entre 16 600 et 18 500.
Au CISIH de Lyon, au 31 décembre : > 142 enfants pris en charge dont 130 contaminations mère-enfant (CMF), 85 sont séronégatifs, 57 sont séropositifs (45 CMF + 12 autres). 27 ont déclaré le virus, dont 17 sont décédés.
- Arrivée des trithérapies.

L’ALS
- Ouverture de la maison d’HESTIA, projet initialement porté par l’ALS.
- En mars, l’ALS organise le 3ème Congrès européen Soins Palliatifs et Sida qui rassemble plus de 500 personnes (soignants et bénévoles) au Palais des congrès de Vichy.
Cette manifestation est également l’occasion du lancement de la série «Nutrition et VIH – Cahiers pratiques», plaquettes d’information réalisées pour l’association par le Dr Gelas et les équipes de diététiciennes des hôpitaux du Rhône.
- L’ALS confirme sa position d’acteur local par sa proximité avec les besoins des malades dans le Rhône (dernier-né des «Cahiers pratiques» : Pilulier – distributeur de médicaments) et d’acteur national par son implication dans des actions à grande échelle (Sidaction – Membre du Collectif des partenaires d’ECS).

  •  1997

Monde
- L’ONU estime à 5,8 millions les personnes infectées, dont 2,1 millions de femmes.
- 2 millions de cas de Sida, 6 millions de personnes mortes depuis le début l’épidémie.
- Chaque jour, 16 000 nouveaux cas d’infection apparaissent, soit un cas toutes les 5 secondes.
10ème journée mondiale de lutte contre le Sida (les Enfants dans le monde
marqués par le Sida).

Rhône-Alpes
(au 31 décembre)
2 501 cas du Sida, dont 1 409 dans le Rhône.
Nette diminution des cas de Sida depuis l’arrivée des trithérapies, dans le Rhône :
1994 > 148
1995 > 131
1996 > 127
1997 > 52

L’ALS
- A l’occasion de la Journée Mondiale Sida, l’ALS présente au public le film «7080 mètres sur les traces du temps», réalisé par l’association Excalibur, qui trace un parallèle entre les difficultés rencontrées par les alpinistes et celles rencontrées par les personnes touchées par le VIH/Sida. Ce document, témoignage de solidarité, permet de réfléchir autrement à la question du Sida.
- 15 avril : émission de TV France 3 «Vivre avec, spécial Lyon» entièrement consacrée à l’ALS (> Prévention dans les foyers de migrants maghrébins par Omar Hallouche, Un service nutrition unique, Regards : l’atelier création.)

  •  1998

Monde
- 5,8 millions de personnes infectées par le virus du Sida.
- 12ème conférence internationale sur le Sida, organisée à Genève (Suisse). Dénonciation des inégalités Nord-Sud en matière d’accès aux traitements.
- 11ème journée mondiale de lutte contre le Sida (les Jeunes).

France
- Près de 50 000 malades du Sida recensés.
- Création de l’Institut National de Veille Sanitaire (INVS), sous la tutelle du Ministre de la Santé, avec pour mission la surveillance de l’état de santé de l’ensemble de la population, et l’alerte des pouvoirs publics en cas de menace pour la santé publique.

L’ALS
- Lors de la Coupe du Monde de football qui se déroule en France, l’ALS lance l’opération «France 98, mettez le sida hors-jeu». 75 000 tracts de prévention avec un clin d’œil au milieu footbalistique sont distribués dans les hôtels, bars, boîtes de nuit, lieux d’information, et autres espaces de détente de l’agglomération lyonnaise.
- A la fin de l’année, est inauguré le site Internet créé par l’ALS : www.sidaweb.com

  •  1999

Monde
- 12ème journée mondiale de lutte contre le Sida (Ecouter, apprendre, vivre : les Enfants et les Jeunes en campagne contre le Sida).
- Solidarité Sida organise le premier festival «Solidays» à l’Hippodrome de Longchamp à Paris.

France
- HCL : 5 330 séropositifs.
- En 10 ans la moyenne d’âge de la prise en charge des patients a augmenté de 6 ans.
- Création de l’UNALS (Union Nationale des Associations de Lutte contre le Sida), dont l’ALS est Vice-présidente.

L’ALS
- L’ALS lance la campagne d’été «Si Pamela et David t’invitent à la plage, n’oublie pas ta bouée de sauvetage !», et une campagne de prévention auprès des vendangeurs du Beaujolais. Notons aussi le lancement de la campagne «Prenons le soin d’en parler», illustrée par Dubouillon.

  •  2000

Monde
- 13ème conférence internationale sur le Sida, organisée à Durban (Afrique du Sud).
- 13ème journée mondiale de lutte contre le Sida (les Hommes font la différence).

France
- Réapparition d’Infections Sexuellement Transmissibles (IST) disparues depuis plusieurs années : près de 40 nouveaux cas de Syphilis.
- Plus de 50 000 cas de Sida, et près de 40 000 personnes décédées depuis le début de l’épidémie.

L’ALS
- Poursuite de sa campagne «Prenons soin d’en parler», avec quatre périodes de 15 jours de projection de diapositives dans le réseau du métro de Lyon.
- L’ALS lance la campagne média estivale et rentrée scolaire «Connectez-vous en toute sécurité» : 40 500 supports de campagne et 45 000 pochettes préservatifs sont diffusés sur plus de 500 points relais dans le Rhône.

  •  2001

Monde
- Le nombre de Femmes atteintes par le Sida dépasse celui des Hommes.
- Depuis le début de l’épidémie, 22 millions de personnes sont mortes et plus de 36 millions de personnes sont séropositives au VIH, soit dans le monde, 11 personnes contaminées par le VIH à la minute, soit près de 8 000 par jour.
- 14ème journée mondiale de lutte contre le Sida (ça me concerne… et toi).

France
- 4 000 à 5 000 nouveaux cas de contaminations recensés pour l’année en France.

L’ALS
- Edition d’un livret «Observance et VIH : avant de commencer un traitement», en collaboration avec les Dr Geneviève Retornaz, Jean-Michel Livrozet (Hôpital Edouard Herriot), Patrick Gelas (Hôpital Hôtel-dieu) et Mme Laetitia Torchio (diététicienne Hôpital Chambéry). Il s’agit d’un document d’aide à l’observance qui aborde le thème de la décision par le patient de prendre ou non un traitement et qui comprend des informations sur le VIH, les traitements existants, le suivi médical nécessaire, ainsi que des conseils pratiques pour préparer et faciliter la prise d’un traitement.
- En collaboration avec le laboratoire BMS, l’ALS a également élaboré un cédérom «Observance & VIH : visualiser les prescriptions». Il s’agit d’un outil de soutien à la meilleure lisibilité des prescriptions d’anti-rétroviraux pour les patients, destiné à l’usage des médecins et services hospitaliers ou associatifs.
- 17 mai : l’ALS qui intervenait dans les établissements scolaires du Rhône depuis 1984, est agréée pour apporter son concours au service public de l’Education nationale dans l’académie de Lyon.

  •  2002

Monde
- 42 millions de séropositifs. Autant de femmes que d’hommes sont infectés par le VIH/Sida.
Nouveaux cas d’infection : 5 millions, 3,1 millions de morts, soit 6 morts par minute dans le monde.
- 14ème conférence internationale sur le Sida, organisée à Barcelone (Espagne).
- 15ème journée mondiale de lutte contre le Sida (Vivre et laisser vivre ; stigmatisation et discrimination).

France
- Mise en place de l’Institut National de Prévention et d’Education pour la Santé (INPES).

L’ALS
- 26 novembre, organisation à Lyon du premier colloque «Parentalité et VIH», en partenariat avec le CRAES/CRIPS Rhône-Alpes pour faire suite à une enquête réalisée par l’ALS (en collaboration avec le cabinet EOHS Polygone) dont les objectifs étaient de connaître le nombre d’enfants et de patients/parents concernés par la pathologie VIH et d’identifier leurs besoins. Ce colloque s’est déroulé sous la forme d’une journée d’échanges accompagnés d’une réflexion autour des représentations liées à cette pathologie dans le but de transformer le regard porté sur les parents séropositifs et de favoriser un accueil non-blessant des enfants.
- Elaboration d’une campagne été et rentrée scolaire à destination des jeunes sur le thème «Il n’existe pas de vaccin mais un préservatif» et «Le préservatif un choix de vie» ; 30 000 cartes postales et 60 000 pochettes préservatifs ont été diffusées.

  •  2003

Monde
- Chaque jour, 14 000 personnes sont infectées par le VIH. 42 millions de personnes atteintes par le VIH, dont 2,5 millions d’enfants de moins de15 ans. 3 millions de personnes sont décédées du Sida. Toutes les 10 secondes, 1 personne meurt du Sida. L’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) parvient à un accord concernant l’accès aux médicaments génériques pour les pays n’ayant pas d’industrie pharmaceutique.
- 16e journée mondiale de lutte contre le Sida (Vivre et laisser vivre ; stigmatisation et discrimination).

France
- 150 000 personnes séropositives,, avec environ 6 000 nouvelles contaminations par an.
- Déclaration obligatoire du VIH : tout nouveau cas de contamination doit être déclaré, anonymement.

L’ALS
- Campagne en direction des hommes gays séronégatifs de Lyon et leurs médecins, avec une carte pour les hommes gays séronégatifs et un livret pour les médecins généralistes.
- Mise en place d’un partenariat avec des responsables de pharmacies lyonnais pour la promotion du préservatif féminin auprès de leur clientèle.
- Organisation d’un colloque « 2èmes Journées francophones VIH/Sida » au Palais des Congrès de Lyon. L’objectif principal de ces deux journées de forums et de discussions a visé l’échange et l’accès à l’information des personnels soignants, des techniciens d’études cliniques et des acteurs associatifs, en vue d’assurer une prise en charge de qualité des personnes atteintes par le VIH/Sida.
- Reprise du Journ’ALS avec une parution trimestrielle (arrêt momentané entre 2000 et 2003) : informations sur les actions menées par l’ALS, et autres programmes en lien avec l’épidémie, proposition d’un espace de discussion sur diverses thématiques.

  •  2004

Monde
- 15ème conférence internationale sur le Sida, organisée à Bangkok (Thaïlande).
- 17ème journée mondiale de lutte contre le Sida (Femmes et filles face au VIH et au Sida).

France
- Environ 7 000 nouvelles contaminations.
- Première convention nationale de lutte contre le Sida, organisée à Paris, par Sidaction.

L’ALS
- Partenariat avec Lyon Plus et le Bus Info Santé.
- Edition d’un nouveau guide nutrition pour les personnes en situation de précarité : la marguerite, présentée le 25 novembre lors d’un «Tout sur» : Alimentation et précarité.
- Organisation d’une deuxième journée «Parentalité et VIH», le 30 mars. Ce colloque s’est déroulé sous la forme d’une journée d’échanges accompagnés d’une réflexion sur la prise en charge des familles touchées par le VIH/Sida. Trois thématiques «Parentalité et VIH» ont été abordées : petite enfance, adolescence et famille africaine.
- Edition d’une nouvelle campagne de communication été et rentrée scolaire, à destination des jeunes pour les (re)sensibiliser à l’épidémie. Il s’agit d’un support type collector de cartes postales et d’une affiche qui utilise le visuel du portable et de la messagerie téléphonique, tous deux occupant une place fondamentale dans la vie quotidienne des jeunes d’aujourd’hui.

  •  2005 : L’ALS a 20 ans

Monde
- Environ 4,9 millions de nouvelles contaminations, dont 700 000 enfants de moins de 15 ans, soit 1 contamination toutes les 6 secondes.

France
- 40 000 personnes sont décédées du Sida depuis le début de l’épidémie.
- La moitié des nouvelles contaminations annuelles sont découvertes au stade Sida (stade avancé de la maladie). On estime qu’il y aurait entre 150 000 et 250 000 personnes séropositives.
- Pour la troisième fois (les deux premières fois en 1987 et en 1992) depuis le début de l’épidémie en France, la mobilisation nationale pour la lutte contre le Sida est désignée sous le label de la «Grande Cause Nationale», grâce à la ténacité de Jean-luc Romero, président fondateur des Elus Locaux Contre le Sida (ELCS).
Dans le contexte actuel d’une pandémie qui chaque jour tue 8 000 personnes dans le monde et contamine 6 000 personnes chaque année en France, cette déclaration, parue au Journal Officiel du 17 décembre 2004, est accueillie comme un élan porteur d’espoir d’une part pour augmenter la sensibilisation de la population générale, d’autre part pour attirer l’attention des pouvoirs publics sur des programmes de prévention ou de soutien aux malades prioritaires et menacés par les baisses des enveloppes budgétaires.
L’organisation de la Grande Cause a reposé sur la constitution d’un collectif composé de 9 associations d’envergure nationale*, chargé de coordonner l’ensemble du programme mis en place autour de 12 thèmes d’action et de réflexion prioritaires retenus pour l’occasion.
A chaque mois, sa thématique :

> Janvier : «Dépistage VIH/VHC»
> Février : «La place du malade dans la société»
> Mars : «Impact du Sida chez les femmes»
> Avril : «La recherche»
> Mai : «La prévention chez les jeunes»
> Juin : «Homosexualité et Sida»
> Juillet : «Rapports Nord-Sud»
> Août : «Prévention»
> Septembre : «Impact du Sida chez les Migrants»
> Octobre : «Lutte contre les discriminations»
> Novembre : «La toxicomanie»
> Décembre : «Clôture des opérations».

L’ALS
- Mise en place de deux nouveaux services de soutien aux familles concernées par le VIH/Sida : le baby-sitting et l’aide aux devoirs (suite aux deux rencontres « Parentalité et VIH).
- 4 octobre : Présentation du dispositif Parentalité et VIH par Grégory Perez et Isabelle Modolo au congrès de Saint-Malo de la SFLS.
- Avril 2006 : mise en place d’un forum de discussion sur le site Internet sidaweb.com
- Edition de 4 nouvelles cartes postales dans le cadre de la campagne été et rentrée scolaire 2005 à destination des jeunes.

Depuis 2006, de nombreuses évolutions ponctuent le chemin de la lutte contre le sida.

Les avancées thérapeutiques ont permis l’arrivée de nouveaux traitements pour ralentir la propagation du virus dans l’organisme, les inhibiteurs de l’Intégrase, pour faciliter la prise de médicaments en vue d’une meilleure observance et d’une meilleure qualité de vie des PVVIH.

La mise au point de nouveaux tests de dépistage plus sensibles permet aujourd’hui de diagnostiquer une séropositivité dès 3 semaines après une prise de risque, et de valider un résultat négatif 6 semaines après une prise de risque au lieu de 3 mois auparavant.

Des tests de dépistage rapide appelés TROD (Test Rapide à Orientation Diagnostic), apportant un premier résultat dans les 30 mn qui suivent la prise de sang, peuvent être proposés dans certaines circonstances. Ce TROD, autorisé tout récemment en France, va notamment être un outil proposé aux médecins généralistes dans le cadre de la campagne nationale mise en place par le Ministère de la Santé et relayée par l’INPES (Institut National de Prévention et d’Education pour la Santé) pour tenter de toucher les « 50 000 personnes qui seraient séropositives sans le savoir ».

Aujourd’hui la prévention s’inscrit dans un champ plus large, celui de la prévention combinée qui repose sur la complémentarité d’outils et de méthodes disponibles pour s’adapter aux besoins de chaque personne et en vue de favoriser des stratégies de prévention individuelle : préservatifs masculins et féminins, dépistage, traitement comme prévention (TasP), traitement pré exposition (PreP), traitement post exposition (TPE). Cette démarche stratégique de santé publique associant la prévention comportementale, l’élargissement des indications traditionnelles du dépistage et le traitement antirétroviral  met l’accent sur la nécessité de proposer une offre élargie et d’intégrer une amélioration des conditions de vie des PVVIH.

Depuis 2006 les actions de prévention menées par l’ALS en direction des jeunes s’inscrivent dans le champ de l’éducation à la sexualité. L’éducation à la sexualité est une composante de la construction de la personne et de l’éducation du citoyen. Elle vise à permettre aux jeunes d’adopter des attitudes de responsabilité individuelle et sociale et elle est un apprentissage de l’altérité, des règles sociales, des lois et des valeurs communes.

Elle est une démarche éducative qui répond à la fois :

- à des questions de santé publique : grossesses précoces non désirées, infections sexuellement transmissibles, dont le VIH /sida,

- à des problématiques concernant les relations entre garçons et filles, les violences sexuelles, la pornographie ou encore la lutte contre les préjugés sexistes ou homophobes.

Depuis 2009 l’ALS anime un dispositif d’accompagnement de jeunes porteurs de projets de sensibilisation par les pairs sur des thématiques diverses autour de la prévention des conduites à risque et des relations filles-garçons : Le Printemps de la Jupe et du Respect (PJR)

Depuis 2010 l’ALS propose des modules de formation en direction des professionnels socio-éducatifs et de l’éducation populaire.